A240 Prélèvements air ambiant

A240 Prélèvements, mesures, observations et/ou analyses sur l'air ambiant et les poussières atmosphériques

Les prélèvements d’air ambiant sont réalisés à l’aide d’une pompe équipée d’un système de filtration sur charbon actif. Le principe de l’essai est de piéger les polluants présents dans l’air pompé sur un tube de charbon actif. La porosité de ce charbon lui confère la capacité à piéger les composés volatils et semi volatils non polaires, par phénomène d’adsorption. Les procédures mises en œuvre sont adaptées à la problématique spécifique du site (cibles, durée, valeurs de gestion, VTR,…). Une enquête environnementale est réalisée afin de tenir compte de l’environnement dans lequel sera fait le prélèvement (température, chauffage, tabac, usage des lieux, temps d’occupation…voir fiche d’enquête) et de réaliser un prélèvement cohérent (durée, hauteur…).

Le matériel de la ligne de prélèvement doit être adapté au type de pollution rencontré. L’utilisation d’adhésif, de colles ou de graisses est proscrite. Les pompes utilisées pour le prélèvement sont étalonnées avant et après utilisation. Un prélèvement d’air ambiant extérieur accompagne systématiquement un prélèvement d’air intérieur.

Une fois les prélèvements effectués, les ampoules sont fermées hermétiquement puis expédiées dans les 24 heures au laboratoire d’analyse. Un blanc de transport est systématiquement réalisé par contenant. D’une manière générale, les prélèvements sont réalisés conformément au guide INERIS n°DRC-10-109454-02386B du 25 juin 2010.